QUE DIRAIS-TU D'UN ATELIER WHATSAPP POUR COMMENCER ?

INSCRIS-TOI GRATUITEMENT

Rejoins l'Atelier des Super Muslim Mamans pour apprendre comment éduquer tes enfants à la lumière de l'Islam, gérer tes multiples casquettes de mère, concilier tes choix d'éducation avec ton époux et ta famille, t'organiser et gérer ton intérieur, et plein d'autres choses à partager avec les dizaines de femmes comme toi déjà inscrites.


TA VIE, TON CONTRAT D'EXISTENCE


sens de la vie, vocation, s'engager pour la vie, sens de l'existence,
Tu le signes 17 fois par jour

Engagement et prise de conscience


J'ai lu une exégèse.

C'était sur Sourate Al Fatihah - l'Ouverture.

Les dernières ayat sont riches de sens.

Elles scellent le contrat qui lie l'être humain à ALLAH.

J'ai médité cette lecture.

Et je me suis demandée...


Quel engagement représentent concrètement ces versets dans mon existence ? 


Pour rappel, cette sourate se récite minimum dix-sept fois par jour, pour chaque unité de prière obligatoire.

Soit dix-sept signature de contrat par jour.

En d'autres termes, chaque personne qui réalise ces prières s'engage dix-sept fois par jour minimum, tous les jours de sa vie, à remplir ce contrat. 

Contrat qui forme une redite du contrat originel de l'humanité à ALLAH. Il y a de quoi réfléchir, n'est-ce pas ?


As-tu conscience de ce que tu vis ?


Je parle à présent d'une manière très générale, quelle que soit la croyance qui nous anime en ce monde.

Nous avons un temps de vie, que nous ne connaissons pas précisément, une histoire et des projets, des rêves, des buts.

A travers tous ces aspects, il y a un niveau plus profond et plus prégnant aussi, celui du contrat d'existence.

Chaque jour qui passe, chaque minute que nous dépensons sur notre temps de vie, chaque souffle que nous expirons, à quoi les engageons-nous en terme de contrat d'existence ? A quoi nous engageons-nous ?


Reconnaissance et dénégation


C'est en fait la question du sens de la vie observée sous la lunette du concret.

Au-delà de ce que nous croyons quant à notre finalité sur terre, comment vivons-nous, extériorisons-nous, répondons-nous à cette finalité ?

Dans quelles situations faisons-nous défaut à cette croyance ?

Si elle définit le sens profond de notre savoir-être au monde, la justification ultime de notre temps de vie, la marque que nous laissons, alors la trahir devient-il le pire crime que l'on puisse réaliser contre nous-même ? 

Les psychologues insistent sur le sentiment de cohérence que chacun d'entre nous recherche dans l'idéal. Quelle cohérence si nous nous détournons de ce qui fonde le sens ultime de notre vie ?

D'ailleurs, si nous nous en détournons, est-ce le signe que nous accordons bien peu de valeur à ce sens ultime ?


A propos du mythe du travail glorieux


Il est facile de dire que dans notre société actuelle, le travail a pris une place majeure dans la définition du sens que nous donnons à nos vies.

Nombreuses sont les personnes qui jaugent leur qualité de vie à l'intérêt ou à la productivité de leur travail.

De même, une personne qui ne travaille pas sera considérée comme une personne à qui il manque quelque chose d'essentiel dans sa vie.

Vous voulez que je vous dise ?

Cet intérêt existentiel pour le travail vient en partie de la diminution des croyances religieuses dans la culture nationale.

Le burn-out est devenu un phénomène courant depuis que le travail ne suffit plus en lui-même  définir et justifier notre contrat d'existence.


Ce que je compte faire in cha'ALLAH


Le site Abidine me sert en partie à concrétiser un projet auquel je tiens.

Vous pouvez en savoir plus ici et ici. Pour résumer, je veux mettre mes connaissances et compétences - don gracieux d'ALLAH - à profit pour étudier la Révélation.

Toute cette histoire de contrat d'existence est au cœur de cette affaire.

Ce que je compte faire in cha'ALLAH, c'est poursuivre mes recherches actuelles et vous en tenir informer régulièrement.

Je compte également creuser avec plus de profondeur les idées que je développe dans cet article et les publier à sa suite in cha'ALLAH.


Ce que tu vas faire maintenant

C'est l'heure du défi!

Tu vas réfléchir à toutes ces questions existentielles. Ancres tes réponses dans ton quotidien et partage-les en commentant directement sous cet article.

Demande-toi :
1. Dans quoi souhaites-tu t'investir et que t'engages-tu à réaliser jusqu'à ce que la mort survienne ?
2. Quel contrat signes-tu pour ta durée de vie, avec quel engagement et quel gain ?

Tu peux répondre à l'une ou l'autre de ces questions selon ta préférence.

Angoissant ?

Enthousiasmant ?

Pour répondre à cette question, il faut d'abord que tu sois d'accord pour être sincère avec toi-même - oui le plus lucide possible.

Tu peux trouver la question - et la réponse - trop intime. Explique-le en commentaire et au lieu de dévoiler ce que tu préfères garder pour toi-même, raconte-moi l'impact que cette réflexion a eu sur toi.

Car c'est un défi d'honnêteté, le genre de défi qui doit à la fin révolutionner ta vie.

Si tu veux aussi révolutionner la vie des autres, partages cet article.


Vos commentaires

Partage une bonne idée